Les risques sanitaires

Mis à jour le 23/06/2017

Depuis fin 2015, le Département de Vaucluse est considéré comme entièrement colonisé par le moustique tigre.

 

Le moustique tigre

Le Cadre Réglementaire

Ce moustique peut être le vecteur des virus responsables des maladies de la dengue, du chikungunya et du Zika. Pour éviter le risque d’extension de ces maladies à partir de cas importés des régions tropicale du monde, un plan de lutte contre la propagation de ces maladies est activé chaque année en lien avec les services de l’Etat et en particulier de l’Agence Régionale de Santé et les communes.
C’est dans ce cadre que le Département de Vaucluse est chargé de mettre en oeuvre les opérations de « lutte anti-vectorielle » du 1er mai au 30 novembre pour prévenir une transmission locale sur son territoire dans les conditions fixées par la règlementation. Pour ce faire, il a établi une convention avec l’EID (Entente Interdépartementale pour la Démoustication du littoral méditerranée).

Les actions du Conseil Départemental

Le Département de Vaucluse assure le suivi des actions dont il est responsable selon 3 axes :

  • L’information préventive et la communication directe auprès des communes concernées ;

  • Une action de lutte anti-vectorielle sur les lieux où une personne malade a séjourné pour détruire si nécessaire les moustiques tigres et les gites où il pourrait se développer ;

  • Une surveillance de la présence du moustique tigre sur des zones sensibles définies dans le plan.

Les mesures de prévention et de protection

Prévention :

Quelques gestes simples assurent une prévention simple et efficace comme :

  • Supprimer les lieux de ponte du moustique tigre (eaux stagnantes)

  • Vider tous les objets du jardin qui peuvent servir de récipient au moins une fois par semaine

  • Vérifier le bon écoulement des eaux de pluie et nettoyer les gouttières

  • Couvrir les piscines hors d’usage et réservoirs d’eau avec un voile moustiquaire ou un simple tissu

  • Veiller à jeter tous les déchets du jardin pouvant retenir l’eau.

Protection :

  • Appliquer des produits anti-moustiques de type répulsif

  • Porter des vêtements clairs, longs et amples

  • Utiliser des diffuseurs électriques dans votre habitation

  • Dormir sous une moustiquaire imprégnée d’insecticide

Quel est le danger ?

Le risque d’introduction des virus de la dengue, du chikungunya et du zika en France métropolitaine est lié essentiellement à l’arrivée sur le territoire de personnes infectées. Ces personnes peuvent être piquées par un moustique tigre qui pourra transmettre le virus à autre une personne saine. A ce jour il n’existe pas de cas autochtone dans le département de Vaucluse. Le virus zika peut être également transmis à l’occasion d’un rapport sexuel.
Un délai de 2 à 5 jours s’écoule entre la piqûre et l’apparition des premiers symptômes.
Le malade est contagieux quelques heures avant l’apparition de ces symptômes et le restera jusqu’à 5 jours suivant le début de ces manifestations.
Les symptômes sont ceux d’une grippe multipliée par 100 et les conséquences sont beaucoup plus graves chez les enfants, les personnes âgées et les femmes enceintes.

Pour en savoir plus :   « Se protéger du moustique tigre »

 

 

à télécharger

Liens utiles

Signalement du moustique tigre

Pour informer et/ou signaler la présence d'un moustique tigre connectez-vous sur le site

Vers le haut