La prévention des risques majeurs

Mis à jour le 07/02/2017

Le Vaucluse est un département méditerranéen sensible aux excès de la nature. D'importants moyens sont mis en place pour pallier les risques majeurs.

 

Les risques majeurs regroupent des événements d’une gravité élevée provoquée par des situations extrêmement rares qu’elles soient le fait de l’homme ou non.

Les risques naturels (inondations, tempêtes, mouvements de terrain, feux de forêts)

Dans le département du Vaucluse, le risque d’incendie concerne plus de 139 communes et est particulièrement important au sud du Luberon.

Autre catégorie de risque majeur, le risque d’inondations. En effet, avec ses nombreux cours d’eau, les inondations passées rappellent régulièrement cette réalité. Le Département mène donc une politique volontariste dans le domaine de la prévention d'autant plus importante dans un contexte de changement climatique.

Les risques technologiques (accidents industriels, biologiques, nucléaires)

Situé en bordure de la vallée du Rhône et de la Durance, le Vaucluse reste soumis également à des risques technologiques liés aux industries chimiques et aux transports de matières dangereuses.
7 établissements sont classés SEVESO II (six en seuil haut et un en seuil bas) et le territoire est aussi soumis au risque nucléaire du fait de la proximité des sites du Tricastin et de Marcoule (au nord) et de Cadarache (au sud).

Ces risques doivent donc être appréhendés dans le cadre de la prévention et l’information des publics.

La CRIIRAD (Commission de Recherche et d’Information Indépendantes sur la Radioactivité) gère, en partenariat avec les collectivités locales, un réseau de balises mesurant, en continu, la radioactivité atmosphérique et aquatique.
Le Département de Vaucluse participe financièrement au fonctionnement des 2 balises situées dans la commune d’Avignon traçant la radioactivité dans l’eau du Rhône et dans l’air ambiant. L’intérêt de ces mesures est local mais constitue également un outil d’évaluation d’éventuelles pollutions plus lointaines.

Les résultats des mesures sont disponibles sur le site de la CRIIRAD.

une vigilance permanente

La prévention des risques majeurs concerne plusieurs ministères, des organismes publics et les collectivités territoriales. Le Département en est un des acteurs.

Il participe à hauteur de 62% au financement du Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS).

Il a mis en place un service d’astreinte pour garantir à tout moment le meilleur fonctionnement possible du service public (routes, bâtiments départementaux, urgence sociale et sanitaire), il collabore au dispositif de gestion de crise mis en place par l’autorité préfectorale. 

Il participe activement et financièrement aux travaux des commissions locales d’information.

Les aides départementales à la prévention des inondations

Le Conseil départemental propose aux collectivités (communes et intercommunalités) des aides concernant la gestion des risques d'inondations

Vers le haut