L’économie du Vaucluse

Mis à jour le 16/06/2017

Une position géographique attractive, une population active jeune, des secteurs économiques dynamiques, le Vaucluse possède de nombreux atouts. Le taux de chômage reste néanmoins très préoccupant.

Le Vaucluse : une réalité socio-économique contrastée

L’économie  vauclusienne est marquée par :

  • 35 entreprises « locomotives » de plus de 300 salariés

  • des « pépites industrielles » correspondant à des secteurs d’activités porteurs au niveau des marchés mondiaux

  • un territoire multi-filières ouvert sur l’extérieur

  • une dynamique d'innovation et de coopération entre entreprises

  • une dynamique d’actifs jeunes 

  • un secteur industriel historiquement porté par l’agro-alimentaire et la logistique

  • des dynamiques agricole et touristique remarquables.

Mais aussi

  • un taux prédominant de chômage et de personnes bénéficiaires du RSA

  • un taux faible de qualification des jeunes

  • un taux en baisse de création d’entreprise important mais cependant

  • une majorité de toutes petites entreprises.

Un territoire attractif pour les résidentiels et les touristes...

La localisation et la géographie du Vaucluse lui confèrent une attractivité résidentielle et touristique naturelle dont les retombées économiques sont considérables.

Plusieurs atouts y participent :

  • une connexion au carrefour Vallée du Rhône - Arc méditerranéen

  • des espaces naturels (Luberon, Mont Ventoux…)

  • des patrimoines culturels (Cité des Papes, vestiges romains, Festival d’Avignon, brocantes et antiquaires de l'Isle-sur-la-Sorgue ) remarquables dont un patrimoine gastronomique (œnologie, artisanat culinaire, produits provençaux) important.

Ce cadre de vie séduit de nouveaux habitants. La population, progressant de 0,7 % par an, devrait augmenter de plus de 100 000 personnes d’ici 2030.


Cette croissance soutient le développement :

  • de nombreux services à la personne

  • de nombreux services de santé

  • des commerces

  • des métiers de l’artisanat et du bâtiment…

Ce dynamisme concerne 2/3 des emplois du département.

Le Vaucluse dispose d’un secteur industriel relativement important (17 % du chiffre d’affaires total du Vaucluse) et exportateur.

Le département accueille quelque 3 500 000 touristes chaque année.
Ainsi le tourisme représente directement (hébergements, restauration, loisirs, etc.) ou indirectement (artisanat culinaire, etc.) une part importante de l'économie du Vaucluse.

… à un carrefour stratégique

Le Vaucluse se situe à un carrefour stratégique d’infrastructures interconnectées et porteur d’une ouverture internationale :

  • 3 autoroutes (A7 – A9 – A51) 

  • L’aéroport d’Avignon - Provence 

  • La ligne TGV à destination de Lyon (Paris), Montpellier, Marseille,… 

  • 3 ports sur le Rhône connectés à Marseille - Fos et à Sète (Port de Bollène - du Pontet - de la Courtine proposant une offre de transport combiné rail - route) 

  • Le projet LEO : Liaison Est-Ouest d’Avignon par le Sud (ouverture totale prévue en 2022) 

  • La liaison ferroviaire Avignon-Carpentras

  • La fibre numérique avec près de 500 km de câbles optiques

Dynamisant les filières économiques

Dans le vaucluse : le secteur Services compte 5179 entreprises soit 33,2%, Le commerce : 7856 entreprises soit 50,2 % et celui de l'Industrie : 2608 entreprises soit 16,6 %.

Le Vaucluse c’est :

  • Plus de 15 000 commerces, entreprises industrielles et sociétés de services 

  • Plus de 10 000 artisans

Le tourisme
Ce secteur s’appuie sur la richesse du patrimoine naturel, historique, culturel et des capacités d'accueil de qualité.
Cinq millions de touristes traversent notre région chaque année. Ce qui représente un chiffre d’affaires de plus d’1 milliard d’euros. Plus de 39 % sont des touristes étrangers.
Le tourisme génère à lui seul 16 385 emplois (dont 70 % d'emplois salariés).

L’agriculture
L’agriculture vauclusienne c’est :

  • Un potentiel économique estimé à 681 millions d’euros

  • Plus de 8 000 exploitations agricoles

  • Près de 40 000 emplois

  • 27 % des exploitations de la région (dont 60 % destinées à la viticulture et 13 % à l’arboriculture)

  • 61 % d’exploitations sous le signe de qualité et 10 % biologiques

  • 27 % de femmes chefs d’exploitation

La filière agro-alimentaire (production -  logistique – conditionnement - négoce - industries de transformation) est un des piliers de l’économie vauclusienne.

 

Les autres grands secteurs d’activités :

  • Le bâtiment et les travaux publics 

  • L'artisanat (avec ses produits de qualité et son artisanat d'art) 

  • Le commerce dont la zone d'influence s'étend sur les départements voisins.

Pour en savoir plus, consultez la synthèse de l’Atlas économique départemental (pdf, 5,4 Mo)

Vers le haut