L’histoire du Vaucluse

Mis à jour le 23/06/2017

Le blason de Vaucluse divisé en quatre parties se compose des armoiries des territoires qu’il a réunis : deux clés croisées or et argent de saint Pierre pour le comtat Venaissin ; une fleur de lys pour la Provence ; un cornet et une branche d’oranger terminée de trois pièces d’or pour Orange ; trois clés alignées pour Avignon.

Les étapes clés de la création du département de Vaucluse.

 

Des origines à la Révolution

L'Antiquité

Dans le territoire occupé par l'actuel département de Vaucluse, on retrouve des traces de vie humaine depuis le début de la période paléolithique (il y a environ 300 000 ans).

Des témoignages de relations commerciales entre les populations indigènes et les Grecs sont attestés au cours du 1er millénaire avant Jésus-Christ.
Les Romains conquièrent la région au 2ème siècle avant Jésus-Christ et les cités (Avignon, Apt, Carpentras, Cavaillon, Orange, Vaison) se développent au cours de la paix romaine, pendant laquelle se multiplient les routes et les échanges commerciaux.
Ces cités constitueront ensuite les sièges des évêques, le christianisme étant bien installé dès le 4ème siècle.

 

Le Moyen-Âge

Partages, guerres et invasions sont, pendant le Haut Moyen-Âge, le lot de la région, dorénavant terre d'Empire.

C'est au 11ème et surtout au 12ème siècle que la géographie historique du territoire vauclusien se précise :

  • Le comte de Toulouse possède les 60 villages du Comtat Venaissin

  • Plus à l'est, Pertuis, Apt, Gordes, Sault relèvent du comte de Forcalquier (puis du comte de Provence)

  • Orange s'organise en principauté indépendante

  • Avignon, indivisé entre les comtes, se constitue en commune puissante et indépendante.

L'économie rurale et citadine s'améliore, le développement des échanges étant symbolisé par la construction du pont d'Avignon en 1186.


La croisade des Albigeois (conflit entre le roi de France et le comte de Toulouse) et le traité de Paris de 1229 entraînent une redistribution des pouvoirs au cours du 13ème siècle : Avignon perd son autonomie (1251) et le Comtat Venaissin est attribué à la papauté (1274).

 

La papauté avignonnaise

L'installation prolongée de la papauté à Avignon, à partir de 1309, place la région au cœur de la chrétienté, favorisant un développement démographique, économique et artistique extraordinaire. L'achat d'Avignon par le pape en 1348 complète ses territoires comtadins et détermine jusqu'à la Révolution le caractère particulier de l'histoire de cette région.

Le Dauphiné (1349) puis la Provence (1481) sont rattachés au royaume de France, enclavant les États du pape. Les Avignonnais et les Comtadins cherchent alors à resserrer les liens avec le royaume, tout en tentant de préserver les privilèges fiscaux dont ils bénéficiaient.

Également enclavée, la principauté d'Orange ne sera réunie au royaume qu'au début du 18ème siècle.

De la Révolution à nos jours

Cette diversité historique du territoire vauclusien entraîne une particularité dans la naissance du Département qui sera effectivement créé en 1793 (et non en 1790 comme les autres départements français).

En effet, les territoires déjà français se constituent, dès 1790, en cantons et districts rattachés aux départements des Bouches-du-Rhône (Apt, Pertuis, puis Orange) et des Basses-Alpes (Sault).
Mais les États du pape se divisent et se combattent. Avignon, vite gagnée aux idées révolutionnaires, expulse le vice-légat, demande sa réunion à la France dès 1790 et organise avec les bourgs du Bas Comtat un premier département de Vaucluse. Les habitants du Haut-Comtat, autour de Carpentras restent favorables au pape.

Pour mettre fin au conflit armé qui les oppose, l'Assemblée nationale délègue trois médiateurs qui parviennent à réunir des délégués des communes; ceux-ci votent la réunion à la France, décrétée par l'Assemblée le 14 septembre 1791.
Le district de Vaucluse est réuni, avec Avignon, aux Bouches-du-Rhône; celui de l'Ouvèze, avec Carpentras est réuni à la Drôme. Complétés par les districts d'Orange et d'Apt, ils formeront le département de Vaucluse le 25 juin 1793.

 

En 1800, quatre arrondissements sont constitués (Avignon, Apt, Carpentras, Orange), qui seront ramenés à trois lors de la réforme de 1926.
Depuis 1963, le Vaucluse fait partie de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur.

Les luttes politiques demeurent vives au 19ème siècle (1848, 1851). Ce siècle reste surtout marqué par l'essor économique, tant dans l'agriculture qui surmonta les crises de la culture de la garance et de la vigne, que dans l'industrie de la soie, du cartonnage, des indiennes et de la faïence.

Le développement de l'irrigation et du chemin de fer assura une croissance durable.
Le Vaucluse est marqué par les 2 guerres mondiales :

  • en 1914-1918 plus de 7000 Vauclusiens sont tués

  • en 1939-1945 un groupe de résistants (localisés entre autres dans le maquis Ventoux), constituera à la Libération le nouvel encadrement du département.

La population actuelle de près de 550 000 habitants est le résultat d'un accroissement démographique continu dès l'Après-guerre.

Vers le haut