La Via Venaissia

Mis à jour le 05/02/2018


Relier les 2 itinéraires européens : "La Via Rhôna" à la véloroute du "Calavon"

Historique

La Via Venaissia a été construite sur le tracé de l’ancienne voie ferrée qui reliait Orange à l’Isle-sur-la-Sorgue.

Créée à la fin du XIXe siècle, cette voie de chemin de fer desservait successivement les gares d’Orange, Jonquières, Sarrians-Montmirail, Aubignan-Loriol, Carpentras, Pernes-les-Fontaines, Velleron et l’Isle-sur-la-Sorgue.

Un axe de mobilité douce au service de tous

La Via Venaissia offre au territoire un nouvel espace public, un équipement fédérateur qui rend possible:

  • le développement d’un axe de mobilité douce pour faciliter les déplacements quotidiens des habitants, en lien avec les gares SNCF de Carpentras et Orange

  • une desserte cycliste de grands sites touristiques (Orange, Carpentras, les Dentelles de Montmirail, le Mont Ventoux, la plaine des Sorgues)

  • la conservation et l’intégration d’une voie qui fait désormais partie du patrimoine commun

Les équipements

Plusieurs rampes d’accès ont été aménagées pour faciliter les connexions avec le réseau routier. La piste cyclable est protégée avec des barrières en bois ou des plots de protection aux entrées et des indications de direction tout au long du parcours.

Des aires de repos avec tables, bancs et poubelles équipent la voie. Plusieurs tables de pique-nique sont adaptées aux personnes en fauteuil.

Des pupitres d’interprétation paysagère et patrimoniale seront disposés le long du tracé.

D’autres projets sont à l’étude pour la préservation des paysages et la valorisation du patrimoine ferroviaire avec notamment la réutilisation des gares pour des équipements culturels et de loisirs.

L’entretien

Le Département assure un entretien régulier de la voie verte : balayage, fauche d’une bande de 1 m de part et d’autre et pour les aires de pique-nique ou de jeux, une fauche plus fréquente. Cette mission est réalisée par l’ESAT de la Jouvène (Châteauneuf-de-Gadagne).

Les partenaires : qui fait quoi ?

• le Département de Vaucluse finance, réalise les travaux et assure l’entretien de la voie et de ses abords avec l’aide de la Région PACA.
• le Syndicat de la Via Venaissia finance les plantations, le mobilier et assure l’entretien des abords.
Il regroupe :
- la Communauté de communes des Pays de Rhône et Ouvèze (CCPRO) pour les communes d’Orange et Jonquières
- la Communauté de communes les Sorgues du Comtat pour la commune de Pernes-les-Fontaines
- la Communauté d’agglomération Ventoux Comtat Venaissin (COVE) pour les communes de Sarrians, Loriol-du-Comtat, Carpentras et Aubignan
- la commune de Velleron.

Le CAUE de Vaucluse assure l’animation de cette structure intercommunale.

Financement

Le Département prend en charge les coûts d’aménagement et d’entretien des infrastructures.

Travaux sur ouvrages prioritaires et première section (réalisée en deux tronçons) entre 2010 et 2013 : coût 2 575 000 (70% Conseil départemental, 30% Région)

3ème tronçon :

• contrôle technique et études : 16 000
• voirie intersection : 440 000
• réhabilitation de l’ouvrage : 954 000
• signalisation : 43 000
• équipement bois : 78 000

COÛT TOTAL DE L’AMENAGEMENT : 1 531 000 TTC

Fréquentation

Un système de comptage automatique a été mis en place fin juillet 2015 entre la gare de Sarrians et la gare de Jonquières.

Du 1er aout 2015 au 31 mars 2016, le comptage était de 30 820 passages soit une prévision de
80 000 passages/an.

La Via Venaissia est intégrée au réseau « La Provence à Vélo » qui permet d’avoir une offre complète en matière de vélo tourisme.

8 professionnels sont présents le long du parcours :

• 1 loueur, réparateur et accompagnateur vélo
• 4 hébergements
• 3 lieux de visite et terroir

Trois circuits connectés à la Via Venaissia sont disponibles :

• De Jonquières à la Via Venaissia
Niveau familial – 26 km
• Promenade sur les rives de l’Ouvèze
Niveau familial – 18 km
• Les vignes comtadines
Niveau moyen – 34 km
• Autour du Canal
Niveau moyen – 34,5 km

Vers le haut