84 Le Mag

Une invitation à aller à la rencontre des hommes et des femmes qui incarnent le Vaucluse.

84 Le Mag N°113

"Après avoir traversé une crise sanitaire sans précédent, nous sommes entrés depuis quelques semaines dans une phase de déconfinement. Le virus COVID-19 circule encore, la menace n’est pas écartée et nous apprenons à vivre en composant avec ce risque mais il est temps de tirer les premières leçons de cette crise.

Durant la période de confinement, les bâtiments du Conseil départemental de Vaucluse sont restés fermés au public mais les agents de la collectivité étaient pour une large part au travail, pour garantir la continuité du service public aux Vauclusiennes et aux Vauclusiens.

Presque deux mois durant, au moment du déconfinement et aujourd’hui encore, trois mots nous ont guidé dans cette tempête : protéger, soutenir et accompagner.

En effet, en organisant nos actions en matière de solidarité, nous avons fait en sorte que personne ne soit laissé de côté, en particulier les plus fragiles d’entre nous. Ainsi, toutes les mesures ont été prises pour assurer la protection maternelle et infantile, celle des mineurs en danger ou des adultes vulnérables ou encore la protection des personnes âgées ou handicapées. Dans le même esprit de responsabilité, nous avons également assuré le versement du Revenu de Solidarité Active afin de ne pas ajouter au risque sanitaire une difficulté financière insurmontable pour les Vauclusiens qui bénéficient du RSA. Dans le même temps, le Conseil départemental de Vaucluse s’est mobilisé pour soutenir toutes celles et ceux qui participent au dynamisme de notre territoire. Nous avons ainsi fait un geste envers les associations, notamment culturelles et sportives, en leur versant au plus tôt l’intégralité des subventions qui étaient prévues pour l’année 2020, soit six millions d’euros, afin de les soutenir dans leurs actions en Vaucluse. Dans le même temps, en continuant d’assurer le paiement des factures et le traitement des marchés publics, nous avons soutenu l’activité des entreprises sur notre territoire.

Enfin, dans une situation incertaine, nous avons anticipé la sortie de crise en préparant les mesures d’accompagnement. Car l’important, après une crise de cette ampleur, c’est d’aller de l’avant. Ainsi, après avoir accompagné les collégiens pendant le confinement à travers le prêt de tablettes ou l’accueil des enfants de soignants au sein des établissements, nous avons travaillé avec responsabilité à la réouverture des 41 collèges publics que compte notre département. La rentrée s’est effectuée le 18 mai dans le respect des consignes sanitaires et nos collégiens ont pu retrouver le chemin de leur établissement.

Accompagner la reprise, c’est également accompagner le monde économique, fortement fragilisé pendant le confinement. C’est pourquoi le Conseil départemental de Vaucluse a débloqué une enveloppe de 1,8 million d’euros pour participer au fonds COVID Résistance mis en place par la Région Sud. Cette somme s’ajoute à l’effort d’investissement que nous réalisons pour soutenir l’activité des entreprises dans notre département. En Vaucluse, une grande partie de l’activité économique est liée au tourisme.

Ce secteur, très sensible au risque, se trouve particulièrement fragilisé et nous nous sommes donc mobilisés pour accompagner cette filière, notamment à travers des « Chèques tourisme » d’un montant de 500 euros, offerts à ceux, caissiers, livreurs, qui étaient en « seconde ligne » de la lutte contre le virus et ont permis que la vie continue malgré tout.
Des chèques, c’est important, qui ne peuvent être utilisés que dans la région.

En consacrant une enveloppe d’un million d’euros à ce dispositif, nous agissons pour accompagner la reprise économique et l’emploi dans tous les secteurs liés au tourisme.

Les soignants, qui ont été pour leur part en première ligne du combat contre le virus et auxquels on ne rendra jamais assez hommage, bénéficient d’un autre dispositif comparable.

Dans un département rural comme le Vaucluse, le monde agricole a inévitablement été impacté par la crise sanitaire. La suspension de la plupart des marchés et le contrôle des déplacements ont nécessairement réduit l’activité des producteurs et des agriculteurs.

Cependant, l’un des enseignements de cette crise est la prise de conscience de nombre de nos concitoyens qui se tournent de plus en plus vers le « consommer local ». Cette tendance s’inscrit dans la politique de promotion des circuits courts que mène le Département de Vaucluse depuis le début du mandat et nous ne pouvons que nous en réjouir.

Allons de l’avant ! Voilà le message que nous voulons porter aujourd’hui. Nous avons traversé ensemble une épreuve difficile, qui a néanmoins permis de mettre en lumière les forces de notre territoire et les formidables élans de solidarité dont nous sommes capables.

Je suis convaincu que nous sortons de cette crise plus unis que jamais et avec une conscience accrue du monde qui nous entoure."

 

 

Maurice CHABERT,
Président du Conseil départemental de Vaucluse