Agrandir l'image, fenêtre modale

Budget 2023 : agir pour tous, accompagner chacun, accélérer la transition écologique

C’était aujourd’hui, 16 décembre, l’un des temps forts de l’année pour le Conseil départemental de Vaucluse : l’examen du budget primitif pour l’année 2023, adopté à la majorité absolue par 19 conseillers départementaux, pour six contre et neuf abstentions.

Publié le

« Un budget c’est un projet pour faire, a expliqué en préambule Dominique Santoni, Présidente du Département, avant de céder la parole à Jean-Baptiste Blanc, rapporteur du budget pour une présentation détaillée (à consulter ici). Et ce budget 2023, il s’articule sur 3 grands axes.  Un budget pour agir, et poursuivre notre politique volontariste d’investissement. Un budget pour accélérer, sur la transition écologique. Un budget pour accompagner tous les Vauclusiens et d’abord les plus fragiles. Agir, Accélérer, Accompagner voilà notre feuille de route 2023 ».

Retrouvez ici l’intégralité du discours de la Présidente Santoni.

Voici, en quelques points, l’essentiel à retenir de ce budget primitif 2023.

133 millions d’euros

C’est le montant record que le Département consacrera en 2023 aux dépenses d’équipement et à l’aménagement du territoire. Soit près de 40 millions d’euros de plus que la moyenne annuelle des dépenses d’investissement durant le mandat précédent. Sur l’ensemble du mandat, c’est-à-dire la période 2021-2028, le Département devrait avoir engagé pas moins de 850 millions d’euros d’investissement.

Un soutien marqué au SDIS84

En prévision d’un risque incendie qui ne fera que croître dans les prochaines années, le Département de Vaucluse renforce son soutien au Service Départemental d’Incendie et de Secours (SDIS), avec une contribution de 38,7 millions d’euros soit près de deux millions de plus qu’en 2022. Une enveloppe revalorisée qui permet de financer la location, pendant l’été, d’un hélicoptère bombardier d’eau. Un équipement essentiel dans la lutte contre les incendies car il permet d’éteindre plus rapidement les départs de feu.

Un demi-million pour les aides à la rénovation énergétique

Œuvrer pour un Vaucluse durable, c’est aussi aider concrètement les Vauclusiens à adapter leur logement en matière d’isolation ou de chauffage. Pour les accompagner dans le financement de leurs travaux d’adaptation ou d’équipement, le Département a prévu en 2023 une enveloppe d’un demi-million d’euros.

3 millions d’euros pour le photovoltaïque

Le Département de Vaucluse investira trois millions d’euros dans les trois prochaines années pour installer des panneaux photovoltaïques sur une vingtaine de bâtiments qui lui appartiennent. Destinées à l’autoconsommation, ces centrales de nouvelle génération devraient permettre d’assurer 30% de la consommation électrique de la collectivité.

28,5 millions d’euros pour les communes et les intercommunalités

Accompagner le développement de tout le territoire, c’est aussi soutenir les communes et les intercommunalités dans leurs investissements. Avec le nouveau dispositif de contractualisation, ce sont 28,5 millions d’euros qui seront engagés par le Département entre 2023 et 2025 pour financer des travaux d’investissement. Avec 20% réservés aux projets qui intègrent une dimension de préservation de l’environnement.

 

Le désendettement se poursuit

Le Département de Vaucluse continue de se désendetter, sans compromettre sa capacité à investir. Ainsi, l’encours de dette passe de 187 à 163 millions d’euros, soit 278€ par habitant. Une situation largement favorable par rapport aux départements de la même taille, qui affichent en moyenne une dette de 433€ par habitant.

 

Investir dans l’insertion, ça marche

Renforcer les contrôles mais aussi mieux accompagner les allocataires du RSA pour leur permettre de trouver un emploi durable, c’est la politique volontariste menée par le Département depuis plusieurs années. Et les résultats sont là : le Vaucluse affiche aujourd’hui l’un des plus forts taux de retour à l’emploi de la Région Sud. Le nombre d’allocataires est en forte baisse, ce qui a pour conséquence une diminution du montant global des allocations RSA. Mais dans le même temps, le Département continue à investir dans ses dispositifs d’insertion. Un cercle vertueux.