Agrandir l'image, fenêtre modale

Sport

le 7 juillet, le Tour de France arrive chez nous pour une étape 100% Vauclusienne

Publié le

 

 Ce jeudi matin, sur l'île de l'Oiselay à Sorgues, le Conseil départemental a convié la presse pour une présentation de l’étape 100 % vauclusienne du Tour de France, en présence de Christian Prudhomme, Directeur du Tour.

 

"Entre le Vaucluse et la Grande Boucle, c’est une histoire d’amour qui dure depuis 70 ans. Bien sûr, le Tour de France ne passe pas chaque année dans notre département.
Mais depuis 1951, l’année du premier passage au sommet du Ventoux, chacune des étapes vauclusiennes dégage un parfum de mystère et presque de magie. Il faut dire que
l’ascension du Mont Ventoux n’est pas toujours une partie de plaisir. Si le vainqueur oublie presque instantanément ses douleurs une fois la ligne d’arrivée franchie, il déploie des
efforts considérables pour atteindre le sommet.
Cette année, pour la 108ème édition du Tour, les organisateurs ont réservé une surprise de taille à la fois aux spectateurs et aux coureurs. En effet, pour la première fois dans l’histoire de cet événement, c’est une double ascension du Géant de Provence qui attend les cyclistes. Nul doute que cette année encore, entre Sorgues et Malaucène, la magie du Tour et les exploits sportifs seront au rendez-vous !"

Maurice CHABERT,

Président du Conseil départemental de Vaucluse

Plus que quelques semaines avant que Sorgues n’entre dans l’Histoire du Tour de France !

Le mercredi 7 juillet 2021 à exactement midi s’élanceront les 184 coureurs internationaux du Tour répartis en exactement 23 équipes depuis le boulevard Roger Ricca de Sorgues.

Cette 11ème étape de la Grande Boucle 2021 au départ de Sorgues rejoindra Malaucène par la mythique étape du Mont-Ventoux, qui sera gravie non pas une… mais deux fois pour la toute première fois ! Une édition historique à la fois pour Sorgues et pour le géant de Provence.

Trois Questions à Dominique Santoni, Vice-Présidente du Conseil départemental, Présidente de la commission Sport, Éducation, Transports et Vie associative

Le Vaucluse est-il vraiment une terre de vélo ?

Le Vaucluse est une véritable terre de vélo avec d’innombrables parcours. Sur toutes les surfaces, toutes les pratiques sont présentes : du BMX à la piste, sur route ou en pleine nature avec les VTT, sur le plat dans la vallée du Rhône et dans les côtes avec l’incontournable Ventoux.

Le Tour de France est le symbole de notre forte identité cycliste.

Nous développons de manière très volontariste le cyclotourisme avec une quarantaine de circuits existants et trois véloroutes, comme la véloroute du Calavon, qui relie Cavaillon et Apt, ou encore la Via Venaissia. Et bien sûr, nous soutenons la ViaRhôna, qui permettra à terme d’aller de la Suisse jusqu’à la Méditerranée.

Et depuis peu, le Vaucluse possède aussi un site du Centre Départemental de Plein Air et de Loisirs labellisé Fédération Française de Cyclisme et Fédération Française de Cyclotourisme consacré à la nouvelle pratique du Gravel, à Rasteau, mais aussi pour le BMX un « Centre de Préparation Olympique Paris 2024 », à Sarrians.

Qu’est-ce que cela représente pour le Vaucluse de recevoir le Tour de France ?

Nous sommes très fiers d’accueillir le Tour de France encore cette année. Le Ventoux incarne un mythe sportif national.
L’événement véhicule des valeurs auxquelles tout le monde peut s’identifier : l’héroïsme, la fête, la générosité… et le suspense reste entier quand commence la terrible montée vers le sommet.
Par deux fois, cette année !

C’est l’occasion pour le Vaucluse d’affirmer sa réputation de terre de vélo car nous sommes dans le peloton de tête des départements cyclables de France.

Financièrement, cette arrivée de la 11e étape représente une bouffée d’oxygène pour les nombreux restaurateurs, hébergeurs (hôtels, gîtes, etc.) et commerçants, qui pourront ainsi constater des retombées notamment en matière de nuitées et de hausse du chiffre d’affaires. Reste à savoir si la clientèle étrangère, habituellement fidèle au rendez-vous, pourra s’affranchir des restrictions afin de prendre part à l’événement ?

Quels sont les moyens mobilisés par le Département pour réussir l’accueil de l’étape du 7 juillet ?

Le Tour de France et le Vaucluse, c’est une longue et belle histoire.

Ce 7 juillet représente un défi sportif et technique unique.
Toutes les énergies du territoire sont mobilisées pour que la fête soit belle. Logistique, sécurité, protection de l’environnement, routes et déviations… 80 agents d’exploitation sur le terrain, 45 engins mobilisés, les cadres du Département seront d’astreinte pendant toute la période : la mobilisation de l’équipe territoriale est totale pour accueillir le 3ème événement sportif mondial, après la Coupe du monde de foot et les Jeux Olympiques.

Le Département participe également financièrement à l’accueil du Tour de France à hauteur de 116 000 euros.

Pour l’organisation de cette 11ème étape, l’Assemblée départementale a signé plusieurs contrats tripartites avec la société Amaury Sport Organisation (A.S.O) et les collectivités concernées par l’épreuve : la commune de Malaucène pour l’accueil de l’arrivée, la commune de Sorgues pour l’accueil du départ, et la commune de Vaison-La-Romaine pour la prise en charge des coûts liés à la mise à disposition du centre de presse et de la permanence des organisateurs.

Les modifications de circulation en amont de la course et le jour de l’épreuve

Le 7 juillet prochain, les spectateurs et les habitants devront prendre en compte les restrictions de la circulation et de stationnement mises en place pour permettre le bon déroulement de la course.